Loading...
Uncategorized

Dans quelles conditions devient-on demandeur d’asile ?

Rate this post

Un demandeur d’asile est un individu qui se déplace de son pays d’origine pour se réfugier à l’extérieur. Le statut de réfugié est ainsi attribué à de nombreuses personnes à travers le monde en fonction de plusieurs facteurs. Voici les conditions dans lesquelles l’on devient demandeur d’asile.

Devenir demandeur d’asile en cas de conflit armé

Les conflits armés internes ou internationaux peuvent justifier la requête d’un demandeur d’asile pour se protéger avec ou sans sa famille. En effet, la guerre représente une menace importante à la qualité de vie des personnes à cause des violences perpétrées sur les populations.

Dans ces conditions, certains individus sont souvent la cible de persécutions pour leur engagement en faveur de la liberté. Ainsi, toute personne se retrouvant dans ce cas de figure peut solliciter un statut de réfugié auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies. Cette disposition est rendue possible en vertu de la convention de Genève du 28 juillet 1951 qui régit le statut des réfugiés.

Devenir demandeur d’asile en cas de persécutions

Outre les guerres et conflits armés, il faut souligner que la convention de Genève protège également toute personne persécutée à cause de :

  • sa race,
  • sa nationalité,
  • sa religion,
  • ses opinions politiques,
  • son appartenance à un certain groupe social.

Dans ce cas, la victime peut devenir demandeur d’asile dans le but d’échapper à une menace imminente sur sa sécurité. Dans la plupart des cas, les individus concernés se trouvent hors de leur pays d’origine ou de résidence. Ainsi, les réfugiés nourrissent le besoin de fuir leur propre territoire ou ne veulent pas y retourner en raison des craintes sur leur vie.

Devenir demandeur d’asile en cas de traitements inhumains

Un demandeur d’asile peut également se manifester dans le cadre d’une persécution personnelle à son endroit. Ainsi, le statut de réfugié peut être attribué à toute personne victime :

  • d’une peine de mort injustifiée,
  • d’une exécution,
  • de la torture,
  • de traitements dégradants et inhumains.

Les personnes qui bénéficient de plusieurs nationalités ont la possibilité de réclamer leurs droits en cas de danger dans l’ensemble des pays concernés. Par ailleurs, plusieurs groupes peuvent être considérés comme des agents de persécutions, à l’instar des Gouvernements, les organismes ou parties de l’État. Aussi, certains acteurs non étatiques sont répertoriés comme pouvant être sources de persécutions à l’endroit d’une ou plusieurs personnes.

En définitive, la demande d’asile peut être réclamée en cas de conflits armés internes ou internationaux. Aussi, les personnes victimes de persécutions ou de traitements inhumains peuvent toutefois bénéficier d’un statut de réfugié dans un pays d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.