Loading...
MAISON

Le toit de la maison : un gouffre énergétique ?

combles maisons

Lutter contre les déperditions de chaleur est indispensable pour limiter sa consommation énergétique. Les combles de la maison, principaux responsables de ces fuites de chaleur, sont l’objectif premier de toute rénovation thermique. Mal isolés ils entraînent un gaspillage d’énergie important aux conséquences financières et environnementales lourdes. 

Diminuer ses factures énergétiques



Le chauffage de la maison coûte cher. Il représente une importante part du budget des français, qui consacrent près de 1600 euros par an, principalement en hiver, pour se chauffer. Pourtant, dans de nombreuses habitations ne disposant pas d’une isolation thermique optimale, l’essentiel de cette chaleur finit, tôt ou tard, par fuiter vers l’extérieur.

Ces déperditions de chaleur, souvent importantes, sont à l’origine d’une surconsommation énergétique et de dépenses superflues, qui ne manquent pas d’alourdir les factures de chauffage. L’isolation des combles d’une maison représente, en moyenne, un investissement de 1500 euros, mais son impact positif sur les déperditions de chaleur est important. En effet, une toiture correctement isolée peut diminuer vos dépenses énergétiques d’un tiers, ce qui représente des centaines d’euros chaque années.

Il est ainsi possible, en quelques années seulement, de connaître une rentabilisation de vos travaux de rénovation thermique et de tirer un trait définitif sur le gaspillage énergétique. Cette rentabilisation pourra d’ailleurs être accélérée, voire immédiate, si votre logement est éligible, comme des milliers de maisons françaises, aux nombreuses subventions et aides financières de l’Etat, couvrant parfois le coût de vos travaux de rénovation en intégralité. 

Un gouffre écologique également



Les aides financières de l’Etat servent l’intérêt général. En effet, les conséquences des toitures mal isolées dépassent le cadre individuel et les déperditions de chaleur sont un gouffre énergétique et écologique à l’échelle nationale.

Elles causent des besoins en énergie très forts auxquels les fournisseurs peinent à répondre chaque année, notamment durant les hivers les plus froids, mais ont aussi des effets négatifs sur l’environnement. La majorité des chauffages en France fonctionnent à l’électricité, au gaz ou au fioul, trois sources d’énergie qui génèrent, lors de leur production ou de leur consommation, d’importantes émissions de gaz à effet de serre, néfastes à notre environnement.

C’est dans ce contexte que l’Etat, dans le cadre de la Loi de Transition Energétique pour une Croissance verte, investit et incite les particuliers et les entreprises, par l’intermédiaire des fournisseurs d’énergie, à réduire leurs déperditions de chaleur et donc leur consommation énergétique en effectuant des travaux de rénovation et d’isolation thermique.

D’ici à l’horizon 2020, l’Etat entend diminuer de 20 % ses besoins en énergie ainsi que sa production de gaz à effet de serre. 

Combattre efficacement les fuites de chaleur



Au sein d’une habitation, toute mesure améliorant l’isolation de la maison est bénéfique. 10 % de la chaleur issue de vos appareils de chauffage fuitent au travers du plancher, 20 % s’échappent par les fenêtres et les murs, tandis que 35 % passent par les combles, qui sont donc, sans surprise, les principaux responsables des déperditions de chaleur.

Même si les plus bricoleurs, lorsqu’ils ne sont pas éligibles aux aides financières, sont tentés d’effectuer eux-mêmes leurs travaux d’isolation, l’aide d’un professionnel est souvent indispensable. C’est lui qui déterminera au mieux le mode d’isolation à adopter pour les combles comme pour le reste de la maison. Il sélectionnera les matériaux isolants les plus adaptés, parmi la laine de verre, le polystyrène ou la mousse phénolique, ou encore leur forme : rouleaux, panneaux rigides ou granulés.

C’est encore les spécialistes qui choisiront la meilleure protection de vos matériaux isolants contre l’humidité, le pare-vapeur, généralement constitué de papier kraft ou de feuilles métalliques, sans lequel votre isolation, endommagée par l’humidité, verrait son efficacité et sa durée de vie fortement diminuées.

En somme, il est nécessaire de mettre en place des moyens d’isolation à la hauteur de la situation. Les déperditions de chaleur ne sont pas une fatalité et peuvent être combattues efficacement, mais elles sont souvent importantes et il est alors primordial d’opter pour une isolation thermique de qualité et posée avec précaution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *